Méthode et structure du code dot de l’arbre des innovations des jeux de rôle sur table

Lien vers le dépôt GitHub contenant le code source et le PDF

Mets ta méthode (méta-méthode?)

La meilleure (mais que je n’ai pas suivie)

Idéalement, pour conduire un projet d’arbre phylomémétique des innovations dans les jeux de rôle sur table, la meilleure méthode serait de générer du code à partir d’une base de données dont les éléments seraient les jeux, les innovations et les liens entre eux.

L’intérêt principal de cette méthode est que je pourrais ainsi catégoriser les éléments (leur ajouter des mots clés) et générer facilement un ou plusieurs graphes selon ces catégories. Par exemple, générer un arbre des liens de citation seulement, un arbre autour des mécaniques de randomisation (dés, etc.), un arbre sur les jeux français, etc. Cela permettrait aussi de générer un arbre pour deux langues facilement : un avec des champs en anglais et un un avec des champs en français.

Pour cela, je pourrais utiliser Gephi pour toute la chaîne de production. Ou bien, je pourrais utiliser une base de données, interrogée par Python qui génèrerait du code en langage dot, puis qui serait interprété en ps par Graphviz, puis en pdf par Acrobat Distiller.

La pire (Que j’ai évité)

La pire méthode serait de créer les éléments du graphe et de les relier manuellement directement dans le document final. Exemple : en déroulant une feuille papier de 2 x 3m et rédigeant tout avec un crayon papier. Ou bien en utilisant un logiciel de diagramme visuel WYSIWYG comme Visio, CMaptools, etc.

La voie du milieu (Que j’ai choisi)

En effet, comme je ne sais pas utiliser Gephi ni programmer en Python, j’ai choisi une méthode qui court-circuite la base de données de la «meilleure méthode» ci-dessus pour coder toutes les données directement en langage dot. Cependant :

  1. Cela m’oblige à bricoler des règles de structure car je ne peux pas facilement catégoriser les éléments.
  2. Tout est dans un seul bloc de code. Donc, si je veux couper des éléments pour faire des petits arbres plus simples, il faut que je regroupe ces éléments dans des parties bien séparées (et facilement escamotables).
Chronologie des jeux de rôle sur table (rendu partiel ne tenant pas en compte des innovations, des liens d'auteur, de citation ou de règles)
Chronologie des jeux de rôle sur table (rendu partiel ne tenant pas en compte des innovations, des liens d’auteur, de citation ou de règles)

Le code source code est une adaptation du code créé par Todd Lehman pour son “TeX Family Tree”.

J’ai fait un modèle simple reprenant toute la structure en quelques éléments (aperçu). N’hésitez pas à vous l’approprier pour vos propres projets (et me citer).

Partie 1 : le préambule

  • Métadonnées
  • Conseils de compilation du code
  • Paramètres du graphe

Partie 2 : la ligne du temps

  • de 1969 à maintenant

Partie 3 : la liste des jeux de rôle

{ rank = same; 1977; dndholmes [label="Basic D&D [Holmes]"]} odnd_whitebox -- dndholmes ;
{ rank = same; 1981; dndmoldvay [label="Basic D&D [Moldvay]"]} dndholmes -- dndmoldvay ;
{ rank = same; 1983; dndmentzer [label="Basic D&D [Mentzer]"]} dndmoldvay -- dndmentzer ;
  • Ils sont listés et regroupés par :
    • gamme
      • avec une liste des différentes éditions des règles
      • suivie d’une liste des suppléments/ modules marquants
    • puis ils sont listés et regroupés par genre (fantasy, sf, etc.)
  • Chaque élément est décrit de la manière suivante : 1ère année de publication / identifiant unique / label [nom du jeu et édition] / lien immédiat vers le jeu précédent de la gamme

Partie 4 : la liste des innovations : mécaniques de jeu, intentions ludiques, etc.

Pour le moment, cette partie n’est pas diffusée sur GitHub.

  • Chaque élément est décrit de la manière suivante  : Identifiant unique / label (description synthétique de l’innovation) / lien immédiat avec le jeu dont cette innovation est issue.
    • { identicaldices [label = "Sets of identical-dices values in dice pool"]} godlike -- identicaldices ;
  • Option du label : précédé de «1st» si c’est original (1ère fois que…)
    • label = "1st critical hit\n['lucky hit']"
  • Les innovations sont classées par grandes catégories. Chaque catégorie est colorée différemment.

Liste des catégories des innovations

  • Miscellaneous historical innovations
  • Authority on fiction: gamemaster roles vs players roles
  • Campaign, adventure
  • Design
  • Resolution system
  • Critics & level of success
  • Dramatic modifiers to resolution
  • Saves
  • Use points to influence success (aka Meta-currency)
  • Health
  • Group
  • Sheet
  • Character generation
  • Character advancement
  • Magic
  • Morality, Alignment, Personality, Sanity
  • Literature / Genre Emulation
  • Rolls & Randomizers

Partie 5 : méta-liens entre les éléments

Pour le moment, cette partie n’est pas diffusée sur GitHub.

Les liens de base existent déjà entre les jeux (dans la liste des jeux de la partie 3) et entre les jeux et les innovations (dans la liste des innovations de la partie 4). Dans cette partie, on va tisser d’autres types de liens.

liens de Même auteur

La liste des principaux concepteurs de jeu, avec un historique de leurs principaux jeux édités.

eotpt -- eotpt83 -- eotpt87 -- aot1992 -- tita2002 -- eotpt2005 [headlabel = "M.A.R. Barker"] ;

liens de Citation directe

Quand un jeu est cité par un autre jeu en bibliographie, en dédicace, etc.

{dnd0 -- tnt1} -- runequest1 ;

liens autres

Liens divers mais significatif entre 2 jeux : même maison d’édition, mêmes règles, même univers diégétique, etc. Le trait est alors en pointillé.

  • pathfinder -- starfinder [style=dotted];;
  • { orientaladventures ; l5r2 } -- orientaladventures2 [style=dotted];;
  • agameofthrones -- asongoficenfirerpg [style=dotted];
  • tombofhorror -- returntombofhorror -- tombofannihilation [style=dotted] ;

Comment indiquer les sources des jeux et des innovations ?

  • Les sources sont indiquées dans le code du graphe sous la forme de commentaires (ex: #s075). Les numéros d’identifiants sont uniques, ils sont précédés d’une lettre indiquant le type de source.
    • #p001 : source no. 001, une source primaire
    • #s045 : source no. 045, une source secondaire
    • #t078 : source no. 078, une source tertiaire
  • La liste des sources est rédigée dans un document sources.md à part.
    • Le début du fichier liste les sources générales
    • La fin du fichier recense spécifiquement toutes les sources utilisées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.