Le jeu de rôle pour améliorer les formations universitaires

Au colloque BES-CPI, j’ai eu l’opportunité de présenter une conférence  portant sur la ludification de 6 activités d’apprentissage aux compétences informationnelles universitaires. Parmi ces 6 activités, 3  utilisaient des éléments du jeu de rôle sur table.

Télécharger la présentation (CC-BY Pascal Martinolli UdeM)
http://hdl.handle.net/1866/21087
(présenté ensuite en anglais à McGill : https://drive.google.com/open?id=15PpbXwOlVEMiHES6W7xfgH4fRV24LDpR)

Mes couleurs de bibliothécaire : Hospitalité + Science + Jeu
(/Jeu de rôle + Simulation + Vulgarisation)
Photo: Lëa-Kim Châteauneuf, CC BY:SA https://t.co/UYezV73qbf

Les 150+ participants provenaient de tout le Québec, principalement d’institutions d’enseignement supérieurs (universités, cégep, écoles d’ingénieurs, écoles de commerce). Il y avait du personnel cadre et de direction, des bibliothécaires et des technicien.ne.s en documentation. Une belle occasion de montrer l’intérêt du jeu de rôle sur table à un public ouvert et réceptif (j’ai été cité dans les 3 présentations suivantes de la journée, «citatio sùbito!»).

Les trois activités jeuderôlisées étaient :

  • Une feuille de personnage de jeune chercheur pour : reconnaître leurs acquis, présenter le programme d’un séminaire de cinq ateliers et mesurer leurs acquis au fur et à mesure du séminaire. Quand j’ai demandé si certains visuels rappelaient des souvenirs  (diapo no. 15), plusieurs ont hoché la tête en souriant.
  • Publions & Périssons, un jeu de classe ou d’amphithéâtre, ou chaque étudiant joue son rôle depuis l’entrée en maîtrise jusqu’à devenir professeur d’université. En fonction d’un parcours linéaire avec choix, ils peuvent investir du (T)emps dans des actions qui vont ramener plus ou moins de (R)éputation. L’activité a pour but de vérifier les apprentissages sur la publication scientifique faits par classe inversée.
  • Le principe de « quêtes secondaires » pour lancer une minorité d’étudiants surmotivés sur des activités connexes qui n’intéressent pas tout le monde : devenir un.e wikipédien.ne aguerri.e.s ou bloguer sur son sujet de recherche.

Je développerai ces activités en détails dans des prochains billets.

Merci cher.e.s collègues de la BLSH pour votre aide et votre support. Nous sommes tous des étages de la fusée qui propulse nos innovations en orbite ! Merci aux participant.e.s de la journée d’études Donjons & Donnees probantes où j’ai pu « playtester » une partie de cette présentation.

 

Halloween : Torgos Zooth instruit à Zotero

Torgos Zooth instruit les étudiants à Zotero, le logiciel de gestion bibliographique, le jour d’Halloween 2018. C’est le majordome sélénite du poétique et mortel Maze of the Blue Medusa, Zak Sabbath & Patrick Stuart, 2016, Satyr Press. La forme est issue de la tradition des grosses têtes des parades du carnaval de Nice.
Infographie du processus de bricolage.

Organiser un atelier de contribution… d’une seule page Wikipédia

Le mercredi 24 octobre de 13h à 15h a eu lieu un atelier de contribution à Wikipédia pour créer la page Jeu de rôle sur table au Québec, dans le cadre des activités Donjons & Données probantes. Voici mon retour d’expérience pour organiser un atelier centré sur… une seule page.

Préparation

Créer un événement dans un Tableau de bord Wikipédia

  • https://outreachdashboard.wmflabs.org  
  • Pour pouvoir : 
    • Créer plusieurs comptes dans un même laboratoire, sans bloquer l’adresse IP du labo. 
    • Modifier une même page Wikipédia, sans bloquer l’adresse IP du labo. 
    • Établir des statistiques de contributions.
  • Exemple 

Si la page est inexistante avant l’atelier

  1. Créer la page.
  2. Rédiger un paragraphe d’introduction sans source (gardez la source sous la main pour la démonstration, voir plus bas).
  3. Créer toutes les sections et sous-sections que vous pensez pertinentes.
  4. Dans le code source de la page, ajouter le code suivant au tout début de page pour indiquer que la page est en travaux : 
    • {{En travaux|pmartinolli|2018-10-24}}
    • pmartinolli : remplacer par votre identifiant Wikipédia.
    • 2018-10-24 : remplacer par la date de l’atelier.
  5. Ajouter des catégories et des portails dans lesquelles la page se trouve.
    • Si c’est un sujet lié au Québec : 
    1. ajouter Portail:Québec, avec ceci dans le code source à la fin de la page : {{Portail|Québec}}
    2. ajouter la catégorie suivante, avec ceci dans le code source à la fin de la page :[[Catégorie:Culture québécoise]]
  6. Dans l’onglet Discussion, expliquer que cette page fait partie d’un atelier de contribution. Exemple.

Préparer des sources (et des sourciers)

  • Des liens internet dans un répertoire partagé.
  • Des fichiers PDF dans un répertoire partagé.
  • Des ouvrages de référence.
  • Des monographies spécialisées.
  • (et un ou plusieurs bibliothécaires/techniciens en documentation pour aider à trouver et évaluer les sources).

L’atelier de contribution

Accueil

  • Recevoir vos invités.
  • Leur demander de :
    1. se connecter à Wikipédia.fr avec leur compte.
    2. s’inscrire au Tableau de bord dont vous avez mis le lien dans un fichier texte d’un répertoire partagé.

Démonstration

  • Leur faire une courte introduction (max. 5-10 min.) sur comment rédiger + comment citer + comment lier à d’autres pages Wikipédia.
  • Comment citer : 
    1. Prendre une source que vous avez préparé pour le texte d’introduction.
    2. Faire une démonstration de : Ajouter une source automatique + modifier pour l’améliorer. Annuler.
    3. Faire une démonstration de : Ajouter une source manuellement. Publier en documentant la modification faite et en disant que c’est important. 

Vous êtes le rédacteur en chef

  • Demander qui veut modifier quelle section.
    • Leur dire de cliquer sur Modifier de chaque section plutôt que le Modifier général (en raison des mécanismes de réplication des pages de Wikipédia).
    • Leur dire de rédiger sur le bloc-note d’abord, puis copier-coller ensuite. Pour :
      • Garder le texte original rédigé si un problème survient ou une censure l’annule.
      • Minimiser le temps d’édition de la page, puisque tout le monde modifie la même page en même temps.
  • Possibilité d’ajouter des liens vers la page actuelle dans d’autres pages Wikipédia existantes.

Go!

*
*   *

Quelques notes finales

  • Tout le monde peut aller, venir et quitter quand bon lui semble. 
  • Certaines personnes vont contribuer à distance en même temps que votre atelier. Le plus souvent, ce sont des administrateurs en charge de la surveillance et de la vérification. Dans l’atelier D&DP, il y a eu 9 participants sur place et 4 contributeurs à distance pendant l’événement. 
  • Merci aux archives numérisées de la BAnQ pour le volume de leurs sources et leur moteur de recherche !
  • Merci Catherine Bernier, Raymonde Champagne, Benjamin Constantineau et Mathieu Thomas pour votre aide !
  • Après 2h d’atelier, la page était née. Elle pesait 1800 mots et 24 sources. Les parents espèrent un statut Article de qualité ★ d’ici un an.

Exposition Donjons & Données probantes à l’UdeM

Du 17 au 25 octobre 2018, la Bibliothèque des lettres et sciences humaines (BLSH) de l’UdeM accueille une exposition d’artéfacts : Donjons et Données probantes, organisée par le programme de DESS en design de jeux de l’École de design de la Faculté de l’aménagement.

Conçue par Sébastien Savard, doctorant en aménagement, cette exposition illustre l’étude universitaire des jeux de rôle sur table et montre comment les études scientifiques empiriques révisées par les pairs ont contribué à réduire les paniques morales entourant le jeu de rôle dans les années 1980. Les études universitaires ayant aussi permis de réattribuer les rôles des auteurs originaux depuis l’invention de ce passe-temps, l’exposition présente des publications québécoises et canadiennes marquantes qui soulignent l’impact des auteurs nationaux et la constitution de la première génération d’auteurs de l’industrie du jeu vidéo montréalais.

Vue d’ensemble
Différentes éditions de D&D (depuis le sous-sol de Dave Arneson en 1971 jusqu’à la 5e édition)
Réponses scientifiques aux paniques morales des années 80
La culture du do-it-yourself dans le design du jeu de rôle
La culture du do-it-yourself dans le design du jeu de rôle
Publications québécoises
Walkthrough map de Jason Bradley Thompson (@mockman) : OSR, dungeon crawl et humour dans la Tomb of Horrors
(un lien avec plein d’autres cartes de l’auteur)
Carte de la Nouvelle-France du XVIIe de Dyson Logos pour le Scenario from Ontario (Ennie award 2018)
Les cartes faites avec Photoshop illustrent la capacité d’engagement dans l’auto-apprentissage (auteur: Zulaan)
Niveau caché : « Sur les épaules des nains » ou chronologie d’innovations dans les jeux de rôle sur table de 1974 à 2018

Hommage (universitaire) à Greg Stafford

Alors que je travaille sur les pratiques de citation dans les jeux de rôle, j’ai récemment été touché par le fait que Runequest (1ère et 2ème éditions) ont été parmi les premiers produits publiés qui ont cité et crédité clairement des auteurs de jeu de rôle pour leurs innovations. Dave Arneson, puis Gary Gygax (dans cet ordre), puis Ken St-Andre sont cités en dédicace sur la première ligne de la première page du livre de règles.

 DEDICATED to Dave Arneson, and Gary Gygax, who first open Pandora's box, and to Ken St. Andre, who found it could be opened more.
Runequest 1ère édition, page 1

Dans la première édition, la dédicace est suivie d’une liste de playstesteurs et de personnes d’inspiration. A la page 116, il y a une demi page de réferences bibliographiques.

Dans la seconde édition, les critiques, les remerciements spéciaux et les contributeurs de Alarums & Excursion, de The Wild Hunt et de The Lords of Chaos sont ajoutés aux playtesteurs. A la page 111, il y a une page complète et dense de réferences bibliographiques, citant non seulement des réferences littéraires (Tolkien, Leiber, Howard,…) mais aussi 27 jeux de rôle!

L’éditeur et le concepteur du monde était Greg Stafford. J’ai besoin de rassembler plus de faits pour bien comparer, mais je considère que c’est vraiment quelque chose pour 1978.

1er octobre : API Dave Arneson Game Day

Le 1er octobre est devenu le « Jour du jeu honorant Dave Arneson », le co-auteur méconnu du premier jeu de rôle sur table. C’est l’occasion de tester les API de Zotero, ie. une manière d’interroger une base de données de références bibliographiques à partir de requêtes.

Voici une première recensant toutes les références contenant le mot-clé _arneson (446523= identifiant de la base de données; format=bib renvoie une liste bibliographique) :

https://api.zotero.org/groups/446523/items?tag=_arneson&format=bib

Pour lister rechercher dans les champs Creator et Title, on utilise une requête q= en séparant les mots par le caractère + à la place des espaces :

https://api.zotero.org/groups/446523/items?q=dave+arneson&format=bib

Pour ajouter des critères, on ajoute & avec une autre requête. Par exemple: toutes les références avec le mot-clé _fr ou sans (avec un tiret -) le mot clé _fr :

https://api.zotero.org/groups/446523/items?tag=_arneson&format=bib&tag=_fr
https://api.zotero.org/groups/446523/items?tag=_arneson&format=bib&tag=-_fr

Pour grouper des critères (OR), on utilise la double barre || précédée et suivie d’un espace comme ceci (pour certains navigateurs, remplacer ces espaces par %20) :

https://api.zotero.org/groups/446523/items?tag=_arneson || _gygax&format=bib

Pour en savoir plus: la page Zotero des syntaxes de recherche API. Le nombre maximal de références affichées est 150. Pour consulter la base de données au complet sur le site de Zotero, cliquer ici.

Projets jeuderôlogiques de l’année 2018-2019

  • Conception de ThesaurusRex, une liste contrôlée hiérarchique de mots clés sur le jeu de rôle sur table: recherche académique, game design et les techniques : en cours (80%).
  • Rédaction d’articles académiques :
    • sur l’hospitalité et les jeux de rôles : étude de la littérature sur le sujet (20%)
    • sur les pratiques de citation dans les jeux de rôle : analyse du corpus (20%)
    • sur les pratiques de téléchargements de PDF de jeux de rôle : embryonnaire [création du questionnaire, méthodologie, questions légales et éthiques] (10%)
  • Lancement du projet Donjons & Données probantes 2018
    • Journée d’étude du 2 novembre : prise en charge par Sébastien Savard
    • Atelier de contribution à Wikipédia du 24 octobre pour la page Le jeu de rôle au Québec : en cours (50%)
    • Montage d’une exposition sur les jeux de rôle à la Bibliothèque des lettres et sciences humaines de l’Université de Montréal, du 13 au 28 octobre : en cours (80%).
      • Sélection des objets : 90%
      • Sélection des documents académiques : 100%
      • Création des cartels d’explication : 0%
      • Affiche de l’exposition : 20%
      • Création d’un poster sur les innovations de game design de jeu de rôle depuis 1974 : en cours (+/-80%)
  • Restructuration de la base bibliographique sur Zotero :
    • Attribution du tag TRPG pour les documents purement Tabletop RPG : fini 100%
    • Attribution du tag Peer-reviewed et Evidence Based pour les documents révisés par comité de lecture et/ou basés sur des données probantes (ie. pas de théorie pure) : embryonnaire 3%
    • Transfert des documents annexes aux jeux de rôle (larps, wargames,…) dans une autre base de données (side-B): 90%
  • Présentation d’une conférence sur l’utilisation pédagogique d’une feuille de personnage pour les apprenants: fait (100%).
    • Une autre conférence sur le même sujet à venir (70%).
    • Un billet à publier sur le sujet en janvier 2019 sur TribuneCI (10%).

Sondage du Thiase sur les rôlistes 2018

LogoLes pays ont leurs recensements, la Jeuderôlie a la chance d’avoir les sondages du Thiase.

Pour les aider à avoir une image des pratiquants des jeux de rôle sur table, merci de participer en investissant environ 5 minutes de votre temps ici : http://www.le-thiase.fr/qui-sont-les-rolistes/sondage-2018-sur-les-rolistes.

Les sondages de 2010 et 2014 sont en accès libre sur leur site web.

ThesaurusRex : un thésaurus documentaire pour les jeux de rôle

À l’invitation de Sébastien Delfino le ludographe, j’ai commencé à concevoir un thésaurus documentaire pour indexer et retrouver des références sur :

  • la recherche sur les jeux de rôle;
  • le game design de jdr;
  • et les techniques des jdr.

Consulter et commenter le ThesaurusRex ici

Un thésaurus est une liste contrôlée (limitée, vérifiée) de mots clés (descripteurs, tags, keywords) servant à indexer des documents. Deux règles principales :

    1. Il y a un seul mot clé par concept ou idée. Ce mot clé rassemble tous les synonymes. Ça permet à l’usager d’avoir un seul à utiliser pour rassembler tous les documents sur un sujet.
      Exemple : game master = utilisé pour GM, dungeon master, DM, maître de jeu, MJ, gardien des arcanes, referee, etc.
    2. Les mots clés sont souvent organisés hiérarchiquement : il y en a des plus spécifiques et des plus généraux. Ça permet à l’usager de naviguer dans sa recherche, en allant chercher des notions plus larges ou plus précises.
      Exemple : mechanics > task resolution > action > extended action. Si l’usager commence une recherche avec pacing + action, mais ensuite l’usager veut aller plus loin, le thésaurus lui indique quels termes combiner avec pacing.

      Merci Faerandel !

Quelques conseils d’usage :

  • Pour commencer, n’utiliser que le terme le plus général d’un concept.
  • N’utiliser que le terme adapté, pas tous les termes de la hiérarchie s’il y en a une.
  • La question souveraine est : « En utilisant ce mot clé, est-ce que l’usager sera satisfait de repérer cette référence-ci ? ».
    • Corollaire : Ne pas décrire tout le contenu en utilisant plein de mots clés de tout ce qui est abordé. Seulement, les mots clés qui décrivent le cœur du sujet du document.
  • Un thésaurus n’est pas une classification.
    • Corollaire : pas la peine de lister tous les sous-thèmes.
    • Corollaire : parfois la hiérarchie suit plutôt les intérêts de recherche de document plutôt qu’une sémantique exacte. Exemple: j’ai placé suspension of disbelief sous immersion parce que je pense que les usagers seront intéressés à explorer ces concepts proches. Pourtant, il aurait dû être placé sous fiction car c’est un concept plutôt utilisé dans ce domaine.

Je l’utilise désormais pour indexer la base de données de références bibliographiques sur le jeu de rôle ZOtRPG. À l’invitation de Sébastien, je vais inclure désormais des références de game design et de techniques d’animation de table. Pour ne pas trop encombrer le tout, je commence aussi à migrer plein de références de littérature, de jeux vidéo, de ludologie en général dans une autre base de données : ZOtRPG_B-side.

C’est jeudi, c’est bibliométrie : jeu de rôle dans PubMed

J’ai lu dans l’excellent ouvrage de référence en recherche sur les jeux de rôles Role-Playing Game Studies :

« By 1960, the concept [of role-play] had been introduced in settings ranging from schools (Gillies 1948) to industry (Bavelas 1947) to prisons (Lassner 1950). Many papers would follow. Having been wholly absent from psychology journals before 1948, « role-playing » appeared as a keyword in three Pubmed citations in 1960, rising to a hundred papers per year in 1975 and even more thereafter. » (Bowman & Lieberoth 2018, p. 245)

PubMed est une base de données en libre accès sur la santé. En cherchant avec le mot clé "role-play*" cela donne ce résultat. Il est possible de l’exporter au format CSV et de le travailler dans Excel pour produire ceci :

Le terme "Role Playing" a été inclus dans la liste des MESH (Medical Subject Headings, le thésaurus de tous les termes contrôlés de la National Library of Medicine) en 1991. Avant, de 1975 à 1990, c’était une redirection du terme "psychodrama" dont il s’est ensuite émancipé.
____________
Bowman, Sarah Lynne, et Andreas Lieberoth. 2018. « Psychology and Role-Playing Games ». Dans Role-Playing Game Studies: Transmedia Foundations, édité par Sebastian Deterding et José P. Zagal, 245‑64. London: Routledge.

La question en jeu de rôle : questionnement socratique et théâtre d’improvisation

La question traditionnelle du maître de jeu à ses joueurs est « Que faites-vous ? » Cependant, depuis quelques années avec la vogue des jeux inspirés par Apocalypse World, le maître de jeu pose de plus en plus de questions d’auteur en jeu à ses joueurs. Par exemple, « Dis-moi là maintenant pourquoi tu es l’ennemi de cette personne ? », « Décris-moi cette ville que tu as visité auparavant. » etc.

Ce type d’échange se base sur le théâtre d’improvisation où chacun construit avec bienveillance sur les propositions passées avec le moins de blocage ou de négation possible. Il se base aussi sur une technique pédagogique bien connue des juristes (qui en mange beaucoup dans leurs formations): le questionnement socratique. Il s’agit de poser une série de questions:

  • orientées (concentrées sur le sujet en cours de discussion)
  • stimulantes (pertinentes ou surprenantes ou défiantes, leurs réponses ont un impact)
  • synthétiques (reprendre et renforcer des éléments déjà établis)
  • et inclusives (pour rassembler le plus de joueurs dans la fiction).

L’Inquisition, pas le bon modèle pour la question.

Cela demande plus de préparation et/ou d’expérience de la part du maître de jeu. Les risques sont qu’il peut être (réellement ou perçu comme) non-respectueux, inintéressant, incompétent, manipulateur ou fainéant. Par exemple :

  • les questions masquent un manque ou une absence complète de préparation,
  • les questions le posent en adversaire des joueurs,
  • les réponses des joueurs sont sans conséquence,
  • les joueurs doivent répondre ce que le maître de jeu veut entendre.

Pour poser de bonnes questions, les principes sont :

  • la confiance (les joueurs savent que le maître de jeu ne va pas les humilier ou les punir pour les réponses),
  • la réciprocité (le maître de jeu apprend des joueurs, donne de la valeur aux réponses, et répond aussi aux questions),
  • l’ouverture (exposer tous les tenants et les aboutissants, le processus de discussion, les risques et les émotions que cela pourrait susciter),
  • l’équité (chaque joueur est considéré de manière égale).

Ce billet est inspiré du billet Is the Socratic Method Unethical? de Mitchell M. Handelsman.

Entretien dans les Chroniques d’Altarides

No. 42, pp. 56-58.

Benoît Chérel des Chroniques d’Altarides m’a invité pour un entretien dans son magazine en libre accès sur les jeux de rôle. J’y parle de mon passé rôliste et surtout de mon présent avec mes différents projets universitaires en lien avec le jeu de rôle: formations, base de données, blogues, graphes, publications, etc.

Vous pouvez télécharger le numéro 42, ou le lire en ligne, ou le commander en version papier.

Appel à contribution: un chapitre dans Essays on Transmedia Storytelling, Tabletop Role-Playing, and Fandom

Call for Papers: Essays on Transmedia Storytelling, Tabletop Role-Playing, and Fandom

Un chapitre dans un ouvrage collectif sous la direction de Jennifer Grouling & Stephanie Hedge, publié par la maison d’édition McFarland & Company, Inc.’s dans la collection Studies in Gaming.
Les contributions seront révisées par les pairs.

Date limite de soumission: 15 juillet 2018
Courriel: transmediatrpg@gmail.com

Trois outils pédagogiques universitaires, ludifiés grâce aux jeux de rôle

Je vais présenter 4 outils pédagogiques au congrès WILU 2018 à Ottawa, le jeudi 7 juin 2018. Trois de ces outils ont été ludifiés grâce aux jeux de rôle.

  • Le premier outil est une « feuille de personnage » de jeune chercheur

    que j’utilise dans mes formations de compétences informationnelles pour les cycles supérieurs. Elle est disponible en accès libre (CC-BY), ainsi que le document du formateur et la présentation WILU, sur le sandbox de l’ACRL (association nord-américaine des bibliothécaires de recherche).

  • Les deux autres outils sont ce que j’appelle des « quêtes secondaires ». Comme je n’ai pas le temps de tout montrer en formation et que tous les étudiants ne sont pas intéressés à aller plus loin sur certains points, je lance la minorité d’étudiants motivés dans des parcours structurés en plusieurs étapes. Le premier est pour apprendre à contribuer à Wikipédia, l’autre est pour débuter son blogue de recherche [mise en abîme: j’ai commencé le blogue vous lisez en ce moment pour tester la formule]. Là encore, les documents sont disponibles en libre accès (CC-BY).

Je reviendrai en détail sur ces outils d’ici quelques mois car je les présenterai à nouveau à Montréal dans le cadre du Colloque des bibliothèques de l’enseignement supérieur qui aura lieu le mardi 13 novembre 2018 au Centre Mont-Royal de Montréal, dans le cadre du ​Congrès des professionnels de l’information (CPI).

North American Simulation and Gaming Association (NASAGA): inscriptions 2018

Les inscriptions sont ouvertes pour la conférence annuelle de la North American Simulation and Gaming Association qui aura lieu du 16 au 19 octobre 2018 à  Rochester, NY.

North American Simulation and Gaming Association (NASAGA) est une association regroupant des concepteurs de formation, des développeurs de jeux, des enseignants,… qui utilisent des méthodes d’apprentissage actif pour augmenter l’engagement, la rétention et les performances des apprenants.

(via PaxSims)