Defence wargaming handbook [extrait]

Defence wargaming handbook est une très bonne introduction en libre accès de ce qu’est un wargame et comment en concevoir un dans un but éducatif. Les wargames sont à l’origine du premier jeu de rôle sur table (D&D).

Sur le sujet de la détermination des conséquences des décisions des joueurs (jugements : libre, rigide, semi-rigide et minimal/consensuel), le jeu de rôle est cité comme un outil et une technique qui peut soutenir le jugement (p.44):

« Jeu de rôle. Les wargames militaires incluent parfois un élément de jeu de rôle, mais ils sont rarement basés sur le jeu de rôle seulement. Le jeu de rôle peut exercer une forte influence sur un jugement libre [un jugement d’expert basé sur son expérience, pas sur des règles] ou même sur un jugement minimal/consensuel. Limiter le jeu et les interactions d’un joueur peut réduire cette influence, mais au risque de réduire les bénéfices du jeu de rôle (créativité et pensée libre). L’expression ultime du jeu de rôle est un jeu complètement ouvert avec un jugement consensuel. Une étude scientifique [note de bas de page] a montré que dans les conflits humains, le jeu de rôle est un meilleur prédicateur des conséquences/ décisions d’un conflit qu’un simple expert, ou que la théorie des jeux, ou que les simulations d’interactions, ou que les jugements non-aidés. »
[note de bas de page = Green, K. C. (2005). Game theory, simulated interaction, and unaided judgement for forecasting decisions in conflicts: Further evidence. International Journal of Forecasting, 21(3), 463–472. On peut télécharger une version préliminaire en libre accès sur SSRN]

The Paladin Ethic and the Spirit of Dungeoneering [article, comité de lecture]

Mizer, Nicholas J. 2014. “The Paladin Ethic and the Spirit of Dungeoneering.The Journal of Popular Culture 47 (6): 1296–1313. .

L’éthique du paladin et l’esprit du donjoneur

D&D est un mélange paradoxal de « narration imaginaire libre et de limites basées sur des règles complexes. »

D&D suit la même courbe de développement de conception que les wargames. Cela devient de plus en plus complexe, jusqu’à que le jeu devient ennuyant ou injouable, alors une innovation est introduite pour le réenchanter. Les règles de wargame du Moyen âge étaient ennuyantes, trop complexes et peu satisfaisantes, alors Dave Arneson les a « ré-infusée avec un nouvel esprit de jeu. »

Les règles de D&D reflètent les valeurs:

  • de l’Amérique: imagination, flexibilité et possibilités sans fin
  • du puritanisme: progression continue des personnages via accumulation d’expérience et de trésor (faveur divine et richesse)
  • de la science actuarielle (la profession de Gary Gygax): scores, notations, tables,…
  • de la standardisation moderne (ex: la McDonaldisation: efficacité, calculabilité, prédictibilité et contrôle): « des personnages fantastiques préfabriqués envoyés dans des aventures prêtes-à-explorer. »