Social Workers’ Perceptions of the Association Between Role Playing Games and Psychopathology [article révisé par comité de lecture]

Ben-Ezra, Menachem, Eric Lis, Agata Błachnio, Lia Ring, Osnat Lavenda et Michal Mahat-Shamir. « Social Workers’ Perceptions of the Association Between Role Playing Games and Psychopathology ». The Psychiatric Quarterly, 2017, 1‑6. doi:10.1007/s11126-017-9526-7.

Perceptions des travailleurs sociaux d’une possible association entre les jeux de rôles et une psychopathologie

  • Plus les travailleurs sociaux en connaissent sur les jeux de rôle, moins ils perçoivent de relations entre les jeux de rôle et une quelconque psychopathologie listée dans le DSM-IV-TR.

Cette étude suit 2 autres études: Psychiatrists’ Perceptions of Role-Playing Games & Psychiatrists’ Perceptions of World of Warcraft and Other MMORPGs. Ces deux études ont été faite avec le même questionnaire destiné à des psychiatres du réseau hospitalier de McGill, Canada. Elles peuvent avoir un biais de réponse car seulement 48 psychiatres ont répondu sur les 160 interrogés.

  • 22% des psychiatres qui ont répondu perçoivent un lien possible entre la pratique des jeux de rôles et des problèmes de santé mentale (comme la dépression ou l’anxiété sociale,…).
  • 23% avaient déjà joué dans leur vie aux jeux de rôle, 6% dans les 6 derniers mois.

«L’effet Batman»: la persévérance peut être apprise par jeu de rôle

White, R. E., Prager, E. O., Schaefer, C., Kross, E., Duckworth, A. L., & Carlson, S. M. (2016). The “Batman Effect”: Improving Perseverance in Young Children. Child Development, n/a-n/a. https://doi.org/10.1111/cdev.12695

Les jeunes enfants qui jouent un rôle, s’identifiant à un personnage connu (ex: Batman) avec des qualités positives, peuvent augmenter leur persévérance. La persévérance est une habileté qui permet de s’auto-réguler, d’éviter la distraction et de rester concentrer sur ses buts et objectifs.

Comment ça marche? Jouer un rôle implique une auto-distantiation, ce qui veut dire sauter dans un point de vue à la 3ème personne ou se penser soi-même depuis une perspective extérieure. Spécialement, cela nous distance émotionnellement de nos expériences du moment (tentations, distractions ou émotions négatives), ce qui implique une meilleure auto-régulation et donc une meilleure persévérance.

Alors: « Costume-toi en Batman [ou Elsa] et va faire tes devoirs! » (via PsychologyToday)